Compostage partagé

Le compostage n’est pas réservé à l’habitat individuel. Vous pouvez aussi composter en pied d’immeuble. En réduisant la quantité de biodéchets de la poubelle grise, vous limitez les odeurs du local et des sacs poubelle et participez à la maîtrise des charges liées à la gestion des déchets.Le SMICTOM accompagne déjà plusieurs sites de compostage de proximité sur son territoire. Rejoignez le mouvement !

COMMENT COMPOSTER AU PIED DE SON IMMEUBLE ?

LES INCONTOURNABLES DE LA REUSSITE

À la cuisine
Pensez à couper les biodéchets en petits morceaux de 2-3 cm (coupez épluchures de melon ou de potiron, tiges de choux, et écrasez les coquilles d’oeufs par ex.) avant de les mettre dans votre seau. Ils seront plus vite décomposés.

Au composteur
Ajoutez du broyat de branchages dans votre seau et mélangez-le à vos biodéchets avant de déposer le tout dans le composteur.

 

Suivi hebdomadaire géré par les référents compostage

  • Arrosez de manière homogène, sans oublier les coins, le contenu du composteur avec 1 à 2 arrosoirs d’eau
  • Aérez la matière à l’aide d’une tige (type tige à béton) en une dizaine de points
Utiliser le compost

Chaque foyer participant pourra récupérer une part du compost et l’utiliser pour ses plantes d’intérieur ou jardinières. Le surplus pourra être utilisé dans les espaces verts communs.
Mélangez 1/4 de compost à la terre pour le rempotage des plantes d’intérieur et pour les plantations dans le jardin. Excellent fertilisant, le compost contribue à la croissance des plantes.

Etre référent compostage

Un référent compostage est une personne bénévole qui participe à la gestion d’un site de compostage partagé.  Il est présent au moment du lancement du projet et participe au bon fonctionnement du site. Il travaille en équipe et en relais avec la collectivité, le syndic ou bailleur et les habitants de la copropriété.

UNE ALTERNATIVE : LE LOMBRICOMPOSTAGE

EMPLACEMENT

  • appartement
  • garage, cave
  • terrasse (veillez à le protéger du gel et des fortes chaleurs)

MATERIEL

  • un lombricomposteur : différents modèles dans le commerce ou à fabriquer soi-même
  • des vers de type Eisenia : récupération dans un tas de fumier, demande à une personne déjà équipée, achat dans une ferme vermicole, commande sur internet
  • un petit outil pour mélanger : petite griffe de jardin…