Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage

Réduire mes déchets

Être Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage, c’est être lauréat d’un appel à projet ministériel désignant des territoires volontaires dans une démarche exemplaire et participative de réduction, réutilisation et recyclage de leurs déchets.

Le SMICTOM d’Alsace Centrale fait ainsi partie de la 2e vague de collectivités sélectionnées (153 au total) pour mettre en œuvre, sur son territoire, cet ambitieux programme visant un changement de comportement durable de ses usagers.

Ce programme poursuit les actions initiées avec le PLP (Plan Local de Prévention) qui, en 5 ans, a permis de réduire les déchets de 51kg par habitant. L’objectif est de continuer à améliorer la gestion des déchets au quotidien, en s’inspirant d’un cahier des charges reprenant les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

C’est un engagement politique fort, pris pour une durée de 3 ans. C’est surtout une démarche participative qui passe nécessairement par la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes (associations, entreprises, citoyens, administrations, commerces…) et qui cherche à inscrire ses actions dans une logique d’économie circulaire.

A travers ce programme Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage, le SMICTOM d’Alsace Centrale vise les objectifs suivants :

  • Augmentation du taux de valorisation pour arriver à 80%
  • Baisse de 10% des tonnages de déchets

DES ACTIONS DEJA EN COURS :

  • Lutte contre le gaspillage alimentaire avec le programme Anti Gaspi Attitude dans les périscolaires
  • Accompagnement des commerces de proximité pour la suppression des sacs en plastique à usage unique
  • Promotion du compostage et du jardin naturel avec l'ACJCA
  • Développement du réemploi avec le Repair Café
  • Diminution de la consommation de papier dans les collectivités avec la campagne "Au bureau aussi j'agis". 
  • Accompagnement des éco-manisfestations
  • Etc...

Pour y parvenir, le SMICTOM a notamment lancé un grand plan stratégique, baptisé « SMICTOM 2020 »

Toujours anticiper les grandes évolutions…

Depuis sa création il y a plus de 40 ans, le SMICTOM d’Alsace Centrale s’est adapté aux changements dans le domaine des déchets en cherchant toujours à anticiper les évolutions. Deux grandes étapes ont marqué son histoire :

  • la mise en place de la collecte sélective en 1994
  • la mise en place de la redevance incitative unique en 2010

Ces évolutions majeures ont conduit à une réduction des tonnages d’ordures ménagères résiduelles et à l’augmentation du taux de valorisation. Aujourd’hui, le SMICTOM est confronté à de nombreux nouveaux défis. Les normes, réglementations, et attentes en termes de protection de l’environnement créent de nouvelles exigences. Parallèlement, certaines installations sont vieillissantes, comme le BRS de l’Unité de Compostage, et d’autres arriveront à saturation dans les années à venir, comme le CSDND.

… pour mieux préparer l’avenir

Le SMICTOM a donc décidé de planifier de grandes orientations stratégiques pour faire face aux défis à venir, avec un objectif de maîtrise des coûts pour que la redevance payée par l’usager reste à un niveau stable. Pour cela, le cabinet PWC a mené une étude qui a permis d’établir un scénario d’évolutions sur les dispositifs de collecte et de traitement. Ce scénario est composé d’hypothèses de travail, qui vous sont présentées ci-dessous. Chaque hypothèse fera l’objet d’études approfondies pour confirmer la cohérence stratégique et financière du projet, avant de passer en phase opérationnelle.

Le scénario retenu sera mis en œuvre au cours des 5 prochaines années. Il permettra de moderniser notre syndicat afin de proposer aux usagers des services améliorés, respectueux des normes et de l’environnement, dans un contexte de maîtrise de la dépense publique.

Prévention et collecte

Extension des consignes de tri

D’ici 2022, le SMICTOM devra permettre le tri de tous les emballages en plastique. Il faudra donc expliquer les nouvelles consignes aux habitants et adapter le Centre de Tri pour capter ces nouveaux flux. Pour réduire les coûts de traitement à la tonne, le mode de fonctionnement du Centre de Tri devra faire l’objet d’études afin de capter des tonnes supplémentaires.

OBJECTIF : capter 500 tonnes d’emballages plastique en plus par an dans le bac jaune.

Tri des biodéchets

D’ici 2025, le SMICTOM devra généraliser le tri des biodéchets à la source. Il faudra donc renforcer le compostage chez l’habitant, mettre en place une collecte sélective en apport volontaire et en pieds d’immeubles, et organiser la filière de traitement.

OBJECTIFS : collecter 1120 t par an de biodéchets et donc réduire le volume du bac gris .

Évolution de la collecte des OMR

D’ici 2025, afin de compenser les nouveaux coûts de fonctionnement, la collecte du bac gris sera amenée à évoluer. Le SMICTOM étudiera l’opportunité d’indexer la redevance sur le nombre de levées du bac et non plus sur son volume. Grâce aux tri de tous les plastiques et des biodéchets, le volume du bac gris aura diminué : une collecte tous les 15 jours pourrait alors suffire.

OBJECTIFS : diminuer les coûts de fonctionnement et harmoniser la taille des bacs.

Traitement

CSDND

L’arrêté d’exploitation du site arrive à son terme en 2022. La rehausse du site se heurterait à des difficultés techniques. Il est envisagé de fermer le site d’ici 2022 pour le passer en suivi post-exploitation (couverture, surveillance, maintenance...). Le traitement des déchets ultimes serait alors externalisé auprès d’un opérateur privé.

OBJECTIFS : simplifier la gestion et satisfaire les riverains.

Unité de Compostage

Gérée par l’entreprise Séché, cette installation âgée de plus de 20 ans engendre des coûts de maintenance de plus en plus importants. L’évolution des normes sur le compost urbain pousse à s’interroger. La fermeture du site envisagée entraînerait un arrêt du compostage des OMR et l’étude d’une nouvelle forme de traitement des biodéchets sur le site.

OBJECTIFS : simplifier la gestion, baisser à terme les coûts de traitement à la tonne.

Comment trier ? Où jeter mes déchets ?Lancer une recherche