Compost de proximité

Le compostage n’est pas réservé à l’habitat individuel. Vous pouvez aussi composter en immeuble ou dans un EHPAD ou dans un établissement scolaire. Le SMICTOM accompagne déjà 40 sites de compostage collectif sur son territoire. Rejoignez le mouvement !

En mettant en place des composteurs collectifs dans votre immeuble, vous :

  • Faites des économies, car le coût de traitement de ces matières organiques est très élevé. En compostant, vous pouvez réduire le volume de votre bac gris et vous produisez de l'engrais gratuitement.
  • Créez du lien social car en apportant les déchets au composteur vous y retrouvez vos voisins et animez votre quartier. Par ailleurs, mettre en place un composteur a une fonction pédagogique autant pour les enfants que pour les adultes.
  • Participez à réduire votre empreinte écologique grâce à la réduction du volume des déchets à transporter et à traiter. Une fois valorisés, les déchets apportés au composteur se transforment en engrais naturel que les foyers peuvent utiliser directement pour leurs plantations.

Comment mettre en place des composteurs collectifs ?

  1. Constituer un groupe qui sera chargé de mettre en place le projet et de sensibiliser la population en organisant, par exemple, une soirée-débat, une campagne d'affichage, des cours sur le compostage, etc.
  2. Définir les endroits où seront installés les composteurs : ils peuvent être au pied des immeubles, dans les écoles, les restaurants, etc. Mais assurez-vous que l'emplacement des bacs soit dans un lieu discret, inaccessible aux animaux, abrité du vent et à l'ombre.
  3. Etablir le nombre de foyers participants et la liste des acteurs concernés : les riverains, le gardien, le syndic, le bailleur social, le cuisiner ou encore les acteurs locaux qui peuvent se sentir concernés par cette action (associations, responsables des espaces verts, etc.)
  4. Prévoir d’indiquer en permanence à proximité du compost ce qui se composte (déchets organiques humides et secs en alternance) et qui ne se composte pas (plantes malades, viande, poisson, produits laitiers, agrumes, etc.).
  5. Organiser la répartition du compost entre les usagers au bout de 10 à 12 mois : ils peuvent l’utiliser comme engrais pour leurs jardinières, le jardin de la résidence en accord avec le bailleur ou la co-propriété ou encore se rapprocher d’un jardin partagé.

Comment fonctionne un compost ?

Votre compost est un milieu de vie qui évolue. Pour rester dans la zone d'équilibre de ce milieu, il suffit d'équilibrer les déchets "secs" (feuilles mortes, paille, etc.) et les déchets "humides" (fruits, légumes, ...), en laissant le milieu respirer (ne pas tasser par exemple) et humide (mais pas trop). Un bon principe est de ne pas mettre trop souvent la même chose ni en trop grosse quantité.

En fonction de vos apports et suivant les couches du compost, différentes formes de vie vont prospérer et se succéder. Ainsi retourner le compost est nécessaire pour maintenir une bonne aération et éviter ainsi les mauvaises odeurs. Vous pouvez utiliser une tige aératrice pour maintenir une bonne aération.

Pour un premier compostage nous vous conseillons d'installer votre composteur sur une petite surface plane et mi-ombragée, pas trop loin de la maison. Faites attention à faciliter l'ouverture du panneau du bas pour vérifier l'état d'avancement du compost.

Dans la cuisine ayez un seau qui permet de stocker plusieurs jours de déchets de cuisine sans que les odeurs se répandent. Une fois plein, videz-le dans le composteur, puis mettez une couche de matériaux "secs" (herbe de tonte pas trop humide, feuilles, copeaux, paille...) et par temps chaud arrosez le tout sans excès.

Le critère de succès : quand vous ouvrez de nouveau le composteur quelques jours plus tard, il ne doit pas sentir. Si cela advenait, vérifier s'il n'est pas trop humide en le soulevant : dans ce cas, il faudra le remuer en ajoutant du "sec" (du carbone). Dans le cas contraire (on observe souvent alors une pourriture blanche), humidifier.

La récolte : il est difficile de récolter du compost par la petite porte de la compostière. Il vaut mieux le démouler. On peut ainsi nettoyer les trous du fond. Le compost mûr (couleur noire et odeur d'humus forestier) ne comporte plus de vers de compost et ressemble beaucoup à une bonne terre de jardin. Il est obtenu en 6 mois à 1 an. Il sera incorporé au sol en surface.

Le compost a plusieurs usages : il peut être utilisé comme amendement organique (le compost améliore la structure du sol), comme paillage (le compost permet de garder la terre humide et de garder un sol sans mauvaises herbes), comme terreau pour les plantes d'intérieur (en mélange) et pour terreauter le gazon fatigué.