1 benne Eco-mobilier par déchèterie

7 janvier 2019

Depuis 2014, le SMICTOM a commencé à mettre en place des bennes Eco-mobilier dans ses déchèteries. Si ce déploiement a été progressif au rythme d’une ouverture par an à Scherwiller, Sundhouse, Villé et Barr, les 4 dernières déchèteries d’Alsace Centrale vont bénéficier de ce nouveau flux dès janvier 2019*, offrant ainsi un service uniforme sur l’ensemble du territoire.

*Benfeld et Mackenheim dès le 15/1, Boofzheim et Sainte-Marie-aux-Mines dès le 22/1

1. Des déchets très volumineux et pas toujours valorisés

Pour les déchèteries non encore équipées de telles bennes, le mobilier hors service était majoritairement jeté dans les bennes « déchets enfouis », représentant ainsi un tonnage et surtout un volume importants de matériaux non valorisés. Il s’agissait principalement de matelas, de meubles de jardin, de canapés, etc.

En 2017, 1177 tonnes de mobilier ont été collectées sur les 4 déchèteries disposant déjà de bennes Eco-mobilier. On peut donc espérer doubler ce chiffre ou presque en 2019 et diminuer ainsi significativement le tonnage de déchets enfouis collectés en déchèteries (5666 tonnes en 2017).

2. Les missions d’Eco-mobilier

Depuis 2013, Eco-mobilier prend en charge la collecte, le tri, le recyclage et la valorisation des meubles et matelas usagés. Ses missions sont financées par une éco-participation dont s’acquitte chaque consommateur lorsqu’il achète un des produits neufs pris en charge par la filière. Les meubles usagés collectés en déchèteries ou en magasins sont ensuite triés par matière pour être recyclés ou valorisés sous forme d’énergie. Par exemple, la mousse d’un matelas pourra être récupérée pour faire des panneaux isolants ou des tatamis de judo.

3. Penser réutilisation et réemploi avant tout

Recycler c’est bien, mais réutiliser ou réemployer tel quel, c’est encore mieux. Si Eco-mobilier est également investi dans ce volet d’action, le SMICTOM d’Alsace Centrale travaille déjà depuis de nombreuses années avec Emmaüs dans ce sens à travers les Recycleries présentes dans les déchèteries. Depuis 2017, elles en sont toutes équipées. En 2018, 11kg/hab ont ainsi pu être réutilisés sur le marché de seconde main.

Deux nouvelles filières test

2 nouveaux flux sont expérimentés depuis février :

  • Les plastiques durs à la déchèterie de Scherwiller, tels que bassine, pot de fleur, arrosoir, seau, bac, jouets en plastique…
  • Les huisseries à la déchèterie de Barr. Des racks spéciaux permettent de recevoir porte, fenêtre, porte-fenêtre, fenêtre de toit, volet en bois…

Si les tests se révèlent positifs, l’objectif est bien sûr de généraliser ces filières à l’ensemble des déchèteries, à l’image des bennes Eco-Mobilier.

Partager cet article

: